Le tigre… le grand frisson (Bardia National parc)

  • SumoMe

 

La jungle, un grand mystère, une beauté sans pareil, des rencontres inoubliables, de longues attentes,, des odeurs, des chansons, des appréhensions, des peurs, des couleurs, des émotions… voilà ce qu’ on ressent arrivé dans cet univers naturel, sans vices juste magique. Les mots m’échappent quand j’y suis, alors je touche, je sens, je regarde, parfois des heures derrière un arbre espérant voir apparaitre le roi de la jungle, oui le tigre du Bengale est bien là, peut être derrière ce buisson, il sortira pour venir boire ou même se baigner. Les empreintes ne mentent pas, il n’est pas loin, c’ est frai ca sent le félin à plein nez, mais rien, il ne viendra pas aujourd’hui..
Ca fait un moment que je m’acharne, l’année n’a pas l’air tres bonne disent les spécialistes, il est difficile d’en apercevoir mais pourquoi ? Je me demande parfois si je ne suis pas maudite, il m’intrigue, il m’obsède, la justice est absente dans la jungle, elle n’existe pas. Je continue ma course après le plus beau des félins jusque dans mes rêves qui me font espérer le rencontrer le lendemain dans leur habitat, en vain.

Les journées sont parfois longues, il faut satisfaire les clients, leur montrer ce qu’ils veulent voir mais le business du tigre ne le permet pas toujours, en effet c’est la jungle qui décide, c’est le tigre lui même le roi, et personne ne l’obligera à quoi que ce soit, ce sont les lois de la nature. Nous sommes justes des corps étrangers à leur habitat qui ne l’intéresse pas et dont il a peur, oui le tigre a peur et il a bien raison de nous fuir. Il m’arrive de rester assise, silencieuse, immobile pendant un moment pour avoir une chance de le voir. Alors on fixe un paysage en l’attendant sachant pertinemment que c’est un lieu de son territoire qu’il a l’habitude de fréquenter. Avez vous deja contempler des heures le même paysage ? Les fourmis travaillent à nos pieds, les papillons butinent les fleurs, les oiseaux chassent ou pêchent, les poissons frétillent, la foret danse, les odeurs évoluent  et les paysages aussi avec l’apparition de cerfs, de rhinos, d’éléphants ou encore  de tigre qui rendant le moment mystique et unique.

Je me dis que je perds espoir, mais au fond j’y crois tres fort. Kris me met sur l’éléphant pour traduire au couple ce que Kharna le guide local, un copain  explique. Rien pendant une heure, croyez moi je suis aussi decue qu’eux, la foret est silencieuse ce matin, le vent chaud et même les cerfs se font rares, mais on s’acharne et le karnak ne compte pas en rester là !

Mais soudain, Làà !!! des traces sont fraiches, c ‘est un male, nous sommes à sa poursuite dans la végétation jusqu’à que l’elephante se mettent à vibrer de tout son corps et tape sa trompe au sol, elle gronde et nous averti qu’elle préfèrerai fuir. Maintenant c’est sure Le tigre est là c’ est un signe..

Le rugissement soudain du felin nous fait sursauter à tous, terrifiant il était, menaçant et émettant un message clair «  partez et vite » semblait il dire.

Il rugit encore de colère faisant trembler les feuilles sur son passage, on le voit ca y’est le tigre est la à 3 mètres, rapide comme l’eclair, il est furieux. Mon coeur va lacher je suis aux premières loges, derrière le karnak et meme à 3 metres de hauteur je me sens nullement en securité. Le tigre cherche à nous intimider, il réussît, il chage à toute vitesse jusqu’à l’éléphante pour nous éviter au dernier moment, en rugissant de colere, La jungle est réveillée desormais. L’éléphant a peur et nous aussi, il n’est pas rare que le tigre charge la bete jusqu’à lui sauter dessus sachant que l ‘animal peut avoir une détente de 4 mètre de longueur. Il nous chargera 3 fois de suite rugissant de toute ses forces, on n’a pas ete invité sur son territoire. J’ai peur tout à coup, c’est intense, on s’arrête mais il est là, toujours là jusqu’à qu’on le voit s’en aller en courant, aussi léger que puissant, aussi craintif que féroce, aussi élégant que nonchalant. Il est parti il était là tout se temps entre 3 et 10 mètres devant nos yeux, me laissant toute émue de cette rencontre. Le mot incroyable m ‘a échappé, les clients n’en reviennent pas. Le gros mal reproducteur était encore là il y a un instant, Je me retourne, Karna me tape dans la main, ses mains sont encore moites d’emotion et de peur, le sourire aux lèvres et les larmes pas loin… un moment fort, oui c’est additif la jungle. Encore !

 

 

Tagging:

More related articles

4 comments on Le tigre… le grand frisson (Bardia National parc)

  1. Gilles
    30 avril 2012 à 6 h 47 min

    Waw ………….

  2. marie
    30 avril 2012 à 8 h 58 min

    c ‘est toujour un plaisir de te le lire soeurette,tu décris tellement bien ce qui t’ entourent et ce que tu ressens…
    je suppose que ce fût un grand bonheur!!!
    quelle frousse! j’ ai l ‘impression de regarder le livre de la jungle!!! je suis sûr que tu as souris comme mowgli lol!!!!!!
    gros bisous.
    ps: ne rêve pas tu m ‘ammenras jamais la bas et pour malia elle décidera quand elle aura ateint sa majorité lol!!! bisous

  3. Mam ,s
    30 avril 2012 à 14 h 07 min

    Ouah! Séquence inoubliable émotion garantie je suis ravie que le tigre t ai donné rdv … Magique

  4. joan
    1 mai 2012 à 3 h 43 min

    mais si!!! l’an prochain avec maman!!!!!! hehe

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.