Mes premiers pas en Norvege..

  • SumoMe

 

Me voilà partie pour de nouvelles aventures vers la Norvege.

Je mets enfin un pied à terre. Le bus m’attend il n’ est là que pour moi avec kris qui s’y tient devant. Il est 23h mais le soleil est toujours là pour ma plus grande joie, la nuit sa déprime ! Je regarde par la fenêtre du bus, les routes sont parfaites, les paysages semblent sortir tout droit de l’imaginaire, ils sont irréels, dessinés, peints peut être, rien ne dépasse. Les routes sont droites, lisses, les marquages sont blancs comme neige, on pourrait presque lécher le sol…  enfin facon de parler..
C’ est un beau pays et je le vois en un coup d’oeil jusqu’à l hôtel qui est somptueux. Il est minuit mais dans la chambre le soleil brille toujours et il faut savoir qu’en Norvège, les volets sont inexistants…..ouioui vous m’avez bien lu, ils ne connaissent pas les volets.. ils sont bizarres ses Norvégiens !
Au matin le petit dej me fait sourire, le buffet présente saucisses, charcuterie, anchois, légumes en sauce mayo et j’en passe…j’ai déjà plus faim jusqu’à trouver les pancakes… ouf ! puis la journée commence dans le bus, Kris doit m’amener a dombas pour y bosser la saison, j y serai dans 2 jours. Jusque là avec ses 22 clients assis dans le bus, je suis une fugitive, il faut pas que la compagnie sache que je suis là à raison que je ne fais pas partie du groupe alors je me fais passer pour une autre… bienvenue en Norvege dans un pays inconnu sous une autre identité.. mais je crois que j’aime bien ca au fond !

La journée est parfaite, ce lieu est parfait, il me rappel l’Ecosse ou j’avais gambadé le temps d’une semaine avec les copines d’Angleterre. les montagnes, les lacs, les couleurs, les contours parfaits, les églises atypiques, et tout ca a perte de vue. C est a dire qu’ il n y a pas foule ici , ils ne sont que 5 millions d habitants..
Plus tard, la sensation d’ être sur le bateau (toujours en fraude) au milieu de ce fjord me rappelle que je suis infiniment petite au milieu de cette immensité de beauté. Le néant, au centre d une nature imposante et bien trop puissante pour penser la défier. Les années ont laissés comme paysages ses fjords, ces anciennes vallées glacières mélangent l’eau de mer à l’eau douce en y laissant un cockatail de couleurs, de formes et de suspens à chaque direction que le bateau prend. Le silence s’impose encore une fois.. Plus je voyage, plus c est diffèrent et plus les émotions sont denses et me rassure sur le point que je fais bien de decouvrir le monde… c’ est tellement beau, faut le voir pour le croire….

Le lendemain, les images de montagnes enneigées defilent devant nos yeux, les lacs sont encore gelés malgres l’ete, la neige surplombe les sommets nous laissant muet.. Encore un pays qui ne m’attirait pas plus que ca.. et pourtant, c’est à voir une fois..

 

Kris dans le bus au micro nous fait un tableau des norvegiens à faire peur… timides, peu bavards, restants dans les regles strictes, mono tache… et alcoliques… merci pour cette prresentation ! je vais travailler presque 3 mois avec eux, youpi !!!! mais paraitrait il qu’ ils seraient attachant au final.. Enfin j’ai bien remarqué sur la route, ils ne depasseraient pas la limite de vitesse pour rien au monde, 50 c’ est 50 et c est qu’il doit y avoir une raison.. on pourrait aussi traverser une rue les yeux fermés, si on vous ecrase  c’est que ce n’etait pas un norvegien, tous s’arretent meme quand ils auraient eu largement le temps de passer.. incroyable.. oui incroyable comme leurs maisonnettes, le plus souvent en bois peints representant presque des maisons de poupées, des jardins soignés, rien ne depasse, rien ! un vrai jeu de playmobile ce pays je vous dis !!
Enfin j’arrive à Dombas le coeur serré, je vais perdre mon repers Kris pour de nouvelles aventures vers l’inconnu. On arrive vers 13h pour manger, je suis alors soulagée de voir que cet endroit n’est pas si desert que ca, on y trouve des commerces, eglises, des montagnes au loin enneigées et des gens, oui pleins de gens !! Il faut savoir que le passage sur Dombas est obligatoire pour tous ceux qui traversent la Norvège. Je revois oyvind qui sera mon patron cette fois, c est bizarre de le voir en costard quand je l’ai vu en tant que client dans la jungle du Nepal l’automne dernier. J’apercois ma future coloc, une espagnole il n’ya pas de doute, ca parle fort, les cheveux sont noirs et tressés et le regard petillant.. ca va le faire je le sens deja. Les bus arrivent par dizaine pour manger et boire, ils ont l’air à bout de souffle mes futurs collegues… je ne vais pas m’ennuyer c est sur ! et tant mieux car à part se balader pour trouver des elans ou des boeufs musqués ou de faire du cheval (heheh) il n’aura pas grand chose à faire.

Je visite ma nouvelle demeure situéé à 10 minutes à pieds du commerce, imaginez la comme un grand chalet en bois et pierres aux couleurs chaudes et une baie vitrée donnant sur la foret, un grand salon, un jardin, une belle cuisine, et un deuxieme coloc qui montre le bout de son nez.. ce sera Luis, espagnol mais parlant aussi anglais, ce qui me rassure meme si je suis pour re apprendre cette langue. Il ne manquera plus qu’une certaine norvegienne qui nous rejoindra pour vivre ici aussi. Ces derniers sont plus agés surement, environ 28 30 ans. En tout cas Luis a l’air super sympa et quand je lui demande pourquoi il est arrivé ici il me repond d’un sourire « dinero mi amiga !!! » oui la meme motivation qui est la mienne..

De là je vais essayer de dormir avec cette lumiere toujours presente et sans moyen de la laisser entrer… Demain premier jour de boulot, alors a tres vite pour plus de nouvelles !!

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.